... DreamBook ...DreamHost Apps : Free WordPress hosting at your own domain and more!

http://www.entremotards.fr

He! Mec...

Si tu as une minute laisse moi un récit bien cho de motards...!


Titre du récit: Sara
Adresse E-mail : sara@rogers.com
Homepage URL: http://naradie.host.sk/wiki/viagra/how-can-i-get-viagra.html
Le texte de ton récit:Our partners :
lethbridge anafranil is about lethbridge anafranil... ramipril dosage is about ramipril dosage... Haven't had much luck finding such a good info! GREAT JOB! Visit us too!
Tuesday, November 26th 2013 - 09:17:28 PM
Titre du récit: Rain
Adresse E-mail : rain@hotmail.com
Homepage URL: http://sempt.alotspace.com/cyclobenzaprine/inexpensive-cyclobenzaprine.html
Le texte de ton récit:Our partners :
arthrotec is about arthrotec... codeine is about codeine... Wonderful page, please keep up the good work. I'm a teacher, and a site such as yours is already being recommended by me. Visit our site and have fun!
Tuesday, November 19th 2013 - 09:54:40 AM
Titre du récit: Charisse
Adresse E-mail : charisse@gmail.com
Homepage URL: http://becer.altervista.org/steroid/steroids-and-baseball.html
Le texte de ton récit:Our partners :
lawrence tramadol hcl is about lawrence tramadol hcl... extra cheap ephedrine is about extra cheap ephedrine... Great site, I am surfing the web and well this helped me a lot on my query! Haven't had much luck finding such a good info! GREAT JOB! Visit our site and have fun!
Tuesday, October 1st 2013 - 12:30:58 PM
Titre du récit: Richard
Adresse E-mail : richard@juno.com
Homepage URL: http://education20.webs.com/ionamin/phentermine-hydrochloride.html
Le texte de ton récit:Our partners :
tretinoin and wrinkles is about tretinoin and wrinkles... erectile dysfunction treatment is about erectile dysfunction treatment... Very interesting website. Keep up the outstanding work and thank you... Visit also our site and have fun!
Thursday, July 25th 2013 - 07:32:16 AM
Titre du récit: Trent
Adresse E-mail : trent@prodigy.net
Homepage URL: http://guirad.mywebcommunity.org/retin-a/acne-scar-and-retin-a-micro.html
Le texte de ton récit:Our partners :
norco is about norco... i need singulair is about i need singulair... A very nice and comprehensive site. I am glad i have found it. Surely, I will come back. Support my sites our site too.
Monday, June 18th 2012 - 06:41:52 PM
Titre du récit: Bethany
Adresse E-mail : bethany@yahoo.com
Homepage URL: http://www.angelfire.com/un/randalmax/butalbital/buy-butalbital-with-codeine.html
Le texte de ton récit:Our partners :
wellbutrin side effects is about wellbutrin side effects... oxycontin treatment is about oxycontin treatment... your site is very good! I will wait for updates. Give a look at our site
Tuesday, January 17th 2012 - 10:24:44 AM
Titre du récit: Nicholas
Adresse E-mail : nicholas@hotmail.com
Homepage URL: http://freny.cwahi.net/losartan/losartan-generic-date.html
Le texte de ton récit:Our partners :
tenuate results is about tenuate results... anavar cycle is about anavar cycle... Great job with all the new things added to the website. It is a pleasure to visit it. Happy day to All. You may want to support my sites our site too.
Monday, December 19th 2011 - 05:38:15 PM
Titre du récit: Page
Adresse E-mail : page@rogers.com
Homepage URL: http://eriom.20m.com/prozac/cheap-drugs.html
Le texte de ton récit:Our partners :
darvon erowid is about darvon erowid... online pharmacy scams is about online pharmacy scams... I love the site!!! Keep up the good work. Thanx for all the pics and info! our site webmaster.
Thursday, September 29th 2011 - 01:33:58 PM
Titre du récit: Kaelynn
Adresse E-mail : kaelynn@telusplanet.net
Homepage URL: http://taste.1hwy.com/norco/cheap-drugs.html
Le texte de ton récit:Our partners :
herceptin movie is about herceptin movie... online pharmacy bargain is about online pharmacy bargain... Very cool design! Useful information. Go on! You may want to take a look at our site too.
Tuesday, March 29th 2011 - 08:44:51 PM
Titre du récit: Lorraine
Adresse E-mail : lorraine@earthlink.net
Homepage URL: http://koyne.latinowebs.com/azithromycin/azithromycin-sellers.html
Le texte de ton récit:Our partners :
purchase viagra is about purchase viagra... westland cymbalta is about westland cymbalta... Thank You For Creating This Wonderful Resource! Great Work !! Support my sites our site too.
Monday, February 21st 2011 - 10:37:26 AM
Titre du récit: Jackson
Adresse E-mail : jackson@terra.com.br
Homepage URL: http://axum.xhost.ro/aricept/aricept-generic.html
Le texte de ton récit:Our partners :
advil codeine is about advil codeine... pemetrexed is about pemetrexed... Great site, lotsa funny links and stuff. I enjoyed my stay and will come back again. You can visit my sites our site too.
Thursday, January 27th 2011 - 07:19:26 PM
Titre du récit: Avery
Adresse E-mail : avery@yahoo.com
Homepage URL: http://etal.website.org/bactrim/index.html
Le texte de ton récit:Our partners :
albuterol abusing teenagers is about albuterol abusing teenagers... modafinil generic is about modafinil generic... You have a very good webpage here, so best greetings to you and all your visitors. Admin of our site
Friday, December 31st 2010 - 09:34:55 PM
Titre du récit: Maila
Adresse E-mail : maila@juno.com
Homepage URL: http://utb1.wz.cz/nizoral/nizoral-gave-me-back-hair.html
Le texte de ton récit:Our partners :
albuterol medicine is about albuterol medicine... buy zolpidem online is about buy zolpidem online... Great site, lotsa funny links and stuff. I enjoyed my stay and will come back again. You can visit my sites our site too.
Thursday, December 16th 2010 - 04:11:01 PM
Titre du récit: Alyse
Adresse E-mail : alyse@terra.com.br
Homepage URL: http://sory.xf.cz/ketoconazole/ketoconazole-cream-2.html
Le texte de ton récit:Our partners :
obesity is about obesity... codeine medication is about codeine medication... Excellent work, nice pictures. Very nice to see someone taking so much interest and pain on such an intresting subject. great work!! Visit our site and have fun!
Monday, November 15th 2010 - 09:59:36 PM
Titre du récit: cherche mec tout en cuir pour baise
Adresse E-mail : manghs92@mail.com
Le texte de ton récit:Salut,
actif uniquement et nouveau, 45 ans, 1m82, 62 kg.
Le cuir me fait terriblement "triquer" et mon phantasme est de baiser un mec costaud tout de cuir ( combine ou body+bote et cagoule).
Département, Ville: St cloud
Monday, November 1st 2010 - 01:35:46 PM
Titre du récit: cherche rencontre baise et discrète en après midi la semaine prochaine
Adresse E-mail : tartanpion@gmail.com
Le texte de ton récit:Bonjour,homme 45 ans,,1m82, bcbg, mince mais très poilu, mini 15 cm. Débutant et actif seulement,cherche mec et/ou motard massif ( si possible )et très poilue,équipé jock et string en cuir très fin, pour après midi très chaude sur paris ou banlieue 92 .je ne peux pas recevoir mais me déplace.Salut à tous!
A bientôt.
Département, Ville: st cloud
Thursday, October 28th 2010 - 01:21:11 PM
Titre du récit: RENCONTRE TRES HARD
Adresse E-mail : BIZET912010@LIVE.FR
Le texte de ton récit:SALUT JE SUIS AU HAVRE MEC HARD RECHERCHE MEC CUIR POUR PLANS TRES CHAUD DISPO DE SUITE
Département, Ville: LE HAVRE /76610
Tuesday, August 17th 2010 - 06:17:46 AM
Titre du récit: Symphony
Adresse E-mail : symphony@rogers.com
Homepage URL: http://reud.myeweb.net/lotensin/loratadine-lotensin.html
Le texte de ton récit:Our partners :
differin side effects is about differin side effects... buy klonopin online is about buy klonopin online... Wonderful and informative web site. I used information from that sites our site its great.
Saturday, February 20th 2027 - 08:01:05 AM
Titre du récit: Haley
Adresse E-mail : haley@yahoo.ca
Homepage URL: http://www.freewebs.com/mugreece/retin-a/buy-retin.html
Le texte de ton récit:Our partners :
anti itch drugs is about anti itch drugs... biochemistry of sildenafil citrate is about biochemistry of sildenafil citrate... You have pretty pictures. It's a very nice website!!! our site is also very cute.
Friday, June 18th 2010 - 07:17:27 PM
Titre du récit: William
Adresse E-mail : william@cox.net
Homepage URL: http://ariani.hit.bg/ciprofloxacin/quinolone.html
Le texte de ton récit:Our partners :
serotonin is about serotonin... nexium coupon is about nexium coupon... Wonderful and informative web site. I used information from that sites our site its great.
Wednesday, May 19th 2010 - 04:19:37 PM
Titre du récit: Andrew
Adresse E-mail : andrew@cox.net
Homepage URL: http://www.freewebs.com/traqstar/aldara/aldara-online.html
Le texte de ton récit:Our partners :
ambien 10 mg is about ambien 10 mg... cenical is about cenical... Thank you so much for allowing me the opportunity to visit this site. I actually fit in this category much more than you can know. Go to our site and have fun!
Saturday, January 2nd 2010 - 07:08:08 PM
Titre du récit: Automne chaud
Adresse E-mail : loiry@hotmail.fr
Le texte de ton récit:Super journée, chaude sous le soleil... Je suis assis à une terrasse, devant un tonic. lunettes noires, jeans skinny délavé et t-shirt stretch moulant. Jambes ouvertes, tétons pointant sous le t-shirt, mai posée sur l'entrejambe... Un motard passe, tourne la tête versmoi, ralentit un peu, continue mais stoppe pas loin. Il descend de sa bécane et vient vers la terrasse du bistro.
- Je peux m'asseoir? Superbe mec, bottes, fut lacé hyper tight, blouson ouvert sur une poitrine légèment poilue blond,super canon... Il garde son casque.
- T'as pas trop chaud avec ça?
-Non. Toi tu profites bien du soleil, t'es pas ensueur sous ton jean serré? C'était donc ça qui l'avait attiré...
- Si, mais j'aime ça. Tu bois quoi?
-Un demi. Je reste ici ce soir alors je peux prendre une bière.
Il me mate dur ce con! Ma main n'a pas quitté mon entrejambe qui commence à gonfler car le mec me fait de l'effet. Je me paluche pour le provoquer. Et ça marche, je le vois qui en fait autant. Il finit parenlever son casque, c'est un blond avec une belle gueule. J'ai envie de lui sauter dessus, immédiat! Il me fait face alors je ne peux pas tenter grand chose.
-T'es toujours en jean? T'as pas de cuir?
-Si, chez moi, mais aujourd'hui je trouvais que c'était trop chaud.
- Moi, j'en porte tout le temps, froid ou chaud, je me sens bien que là dedans.T'habites loin?
- Non, tout près.
J'ai compris, je sens que la soirée va être chaude, pas besoin de soleil!
On finit nos boissons et on file chez moi. Le mec dit pas un mot pendant le trajet. A peine la porte ouverte, il se presse contre moi et ses bras m'entourent. Je me tourne et lui roule une pelle, ma langue se fourre toute seule dans sa bouche.Il me saisit le paquet qui avait bien durci, puis me pince les tétons à travers le tissu.
-C'est bandant ce tissu élastique ça fait des pecs terribles.
Il me l'enlève vite fait. Moi je lui enlève le blouson. Le mec doit ête culturiste, c'est super à voir. Je lui mors les tétons pendant que mamain s'active sur son paquet enserré dans son fute étroit. Je l'ouvre. Il porte un jock noir à bande jaune zippé devant. -ça t'excite de voir ça? -Plutôt, oui!
Il me baisse le jean et entreprend de le retirer; Il me colle aux jambes pleines de sueur. Il me lèche. et s'attarde sur mon bikini blanc. - Fais comme moi, prends tes fringues cuir, ça sera hyper bandant.
Pas besoin, nous sommes déjà très hard! mais je sens que ce sera encore meilleur. Je me dirige vers le placard et il mes suit.- Putain! t'es salement équipé! - Choisi ce que tu veux que je mette...
Il prend un fute à lacets, comme le sien, mais j'ai changé les lacets contre des clips en plastique pour mermette un serrage plus fort. -T'as des sous vets cuir? - Oui! Il me choisit un string avec le devant clouté. Il le sent et me dit: tu jutes dedans,mon salaud! C'est vrai, j'aime me branler et juter dans mes fringues.
-Allez mets le et prends ton harnais ausi, j'en ai pas mais j'aimerais bien; -Alors mets le toi.
Il se fait pas prier. Quel spectacle!
Je le rejoins et me frotte contre lui. Il ouvre son jock sa queue surgit raide rouge dèjà. Au moins 20 cm! - Suce moi; Je l'avale en entier et je le sens bander dans ma bouche. Mon string clouté, sous mon fute resté ouvert, l'intéresse visiblement car il ne cesse de le palucher. Il sent que je suis dur et extirpe ma bite pour la frotter contre sa pine d'acier. -Mets la moi! Il a baissé son fute et m'offre son cul. Je le bascule conte la table de cuisine et sa rondelle apparait dilatée. Je le prends brutalement, il respire à fond et je le lime rapidement. Il s'est pris la queu entre les mains et se masturbe. Moi, il faut que je me retienne mis je n'en peux plus et je lui jute dedans, une giclée puissante car j'étais n manque depuis quelques jours. Quand je me retire mon sperme coule de son trou que je carresse et que je suce. La bouche pleine je le redresse et l'embrasse. Il m'aspire mon jus et me le recrache dans la bouche et dans sa main. Il meretourne et m'enduit le cul de mo propre jus. Et là, il m'enfile et n'a pas le temps d'en faire plus. Il me jute dedans à son tour.
On a remis ça dans la soirée et nos cuirs étaient blancs de sperme chaud lorque nous les avons refermés. Plus tard, en nous carressant, nous sentions que le jus avait durci et c'était un plaisir supplémentaire...
Quelle soirée:
Département, Ville: 79
Saturday, October 31st 2009 - 04:57:37 AM
Titre du récit: rencontre
Adresse E-mail : nicolastrocherie@orange.fr
Homepage URL: http://www.motards.fr
Le texte de ton récit:salut gay!
je cherche 2 mecs motards 25 à 37 ans!je ne suis pas motard!j'aime monte tes pilotes motards!j'ai 31 ans,6,70 poids!tu peut répond-moi libre pas problème ok merci toi! j'aime sexuels avec toi et votre copains gay motards combi sexe,pantalons cuir! j'envie avec ton compagnon motard ou futur mari gay motard! je profit libre a bisous toi
Département, Ville: sarthe
Friday, October 2nd 2009 - 09:48:33 AM
Titre du récit: le motard
Adresse E-mail : anonyme@free.fr
Le texte de ton récit:Voici une aventure qui m’est arrivée il y a quelques années. Je chattais sur Internet à la recherche d’une aventure homosexuelle quand j’ai été abordé par un homme dont le pseudo était Biker.

Nous discutons un peu, moi passif, la vingtaine , lui la quarantaine, actif, à la recherche d’un plan sans lendemain avec un mec docile, soumis, un peu salope. Je lui avoue que je n’ai pas beaucoup d’expérience en la matière, pas grave.

- Je viens chez toi, je te baise à fond et je me casse.
- Parfait ça me va bien.

Nous nous donnons rendez-vous pour le soir même dans un petit bar, de là je l’emmène chez moi.

A peine la porte fermée, il pose son casque et ses gants, m’attire contre lui et m’enfile sa langue dans la bouche. Moi qui ne voulais pas embrasser, je me surprends à apprécier et surtout à bander, hmmm… bon début. Je commence à caresser son entre-jambe, pas de doute je lui plais aussi d’après la grosse bosse qui déforme son jeans. Je masse son sexe comprimé avec ma main tout en me frottant contre sa cuisse. Soudain il m’attrape par les cheveux, me tire la tête en arrière et me regardant droit dans les yeux me dit :

- Mets-toi à genoux et suce-moi !

Sans me faire prier d’avantage, je m’exécute. Je défais sa ceinture, ouvre sa braguette et découvre avec envie son sexe déjà bien dur, sans être énorme il est tout de même de belle taille, je sens que je vais me régaler ! Croyant lui faire plaisir je commence par donner des petits coups de langue sur son gland et sa bite tout en le regardant dans les yeux. Il me rappelle bien vite à l’ordre :

- Je ne t’ai pas dit de me lécher mais de me sucer ! Pompe-moi, et que je ne sente pas tes dents surtout !

Je le prends en bouche puis commence à le sucer avidement. D’une main je le branle doucement et de l’autre lui masse les couilles. Il a l’air d’apprécier mon traitement car je l’entends grogner de contentement. La situation m’excite, je me retrouve à genoux dans mon hall d’entrée à sucer cet inconnu sans autres préliminaires. Moi qui avais peur de ne pas savoir quoi faire, je n’ai qu’à lui obéir et ça me plaît terriblement. Ä lui aussi visiblement, je le pompe tellement bien qu’il est tout proche de l’orgasme.

- Je vais te blanchir la langue et tu vas tout avaler salope !

Il me maintient la tête à deux mains et m’envoie de longues giclées de sperme chaud au fonde de la gorge, sur ma langue puis il ressort et se fini sur mes lèvres en me regardant. J’avale tout et passe vicieusement ma langue autour de mes lèvres pour récupérer les dernières gouttes. Il est visiblement satisfait par cette entrée en matière.

- C’est bien… tu es un bon vide-couilles.

Soudain il m’attrape par le menton et me dit :

- Tu as un endroit plus confortable ?

Il me suit vers le canapé et la table basse où j’ai disposé bien en évidence un tube de gel et des préservatifs qui ne laisse planer aucun doute de mon envie de me faire baiser. Il s’installe bien confortablement, je reste debout face à lui, à le regarder sans trop savoir quoi faire. Son ordre claque :

- Fous-toi à poil !

Bien vite je me retrouve nu comme un ver face à lui. Il m’attire en m’attrapant par le sexe, caresse mes couilles et se met à me branler doucement. Les mains dans le dos je ferme les yeux et me laisse faire. Ma bite durcit un peu à peu mais il s’arrête après quelques va-et-vient.

- À genoux sur le canapé… penche-toi en avant et écarte bien les genoux.

J’obéis. Il m’enfile son doigt dans l’anus sans ménagement, heureusement que je m’étais lubrifié mon petit trou avant d’aller au rendez-vous. Il doit être surpris du manque de résistance.

- Dis donc, tu as la rondelle bien ouverte… on dirait que tu attendais que ça !
- …
- Tu mouilles du cul ! Réponds, c’est l’idée de te faire prendre qui te met dans un état pareil ?
- Hmmm oui…
- Salope ! Attend, je vais te mettre un deuxième doigt.

Joignant l’acte à la parole se sont maintenant deux doigts joints qui me pénètrent pour bien assouplir mon conduit. Je les sens tourner et s’écarter, hmm… j’adore, je me mets à tortiller des fesses et à gémir de plaisir. Encouragé par mon comportement, je sens bientôt un troisième doigt qui vient forcer ma rondelle !

- Trois doigts ! Regarde-moi ça, ça rentre tout seul…
- Hmmm…
- Ça te plait on dirait…
- Oui, j’aime ça.

Mon motard me branle maintenant le cul sans ménagement avec ses doigts joints stimulant ma prostate, m’emmenant plusieurs fois à la jouissance anale, je suis presque en transe. Après quelques minutes de ce traitement, il me dit :

- Putain, tu es chaude du cul toi… on va bien s’amuser tous les deux.

L’entendre parler de moi au féminin me rempli d’humiliation, mais m’excite terriblement. Puis il se lève et se déshabille complètement.

- Bon assez joué, à genoux et suce-moi encore comme une bonne salope !

Docilement je m’agenouille, son sexe est à nouveau en érection, je le reprends en bouche et le pompe de mon mieux pour le satisfaire. Puis me tenant la tête il se met à faire des mouvements entre mes lèvres comme pour me baiser la bouche. Parfois il la ressort, passe son gland sur mes lèvres ou me frappe les joues en me regardant dans les yeux.

- Tu veux ma bite ?
- Oui…
- Tu la veux où ?

Je le regarde vicieusement et lui dis :

- Dans mon cul… je la veux dans mon cul…
- J’en étais sûr… mets toi à quatre pattes par terre comme une bonne petite chienne et écarte bien les fesses.

Excité par ce mâle viril qui me domine et fait de moi ce qui lui plait, je me place bien vite dans la position demandée. Hmmm, j’ai trop envie de me sentir rempli, envie de me faire enfiler par une queue bien dure, envie de me faire baiser à quatre pattes dans mon salon par un type que je ne connais pas, envie de me faire défoncer le cul par ce motard à qui je suis totalement soumis.

A genoux, lui tournant le dos, les épaules touchant le sol, je saisis mes fesses et les écarte pour lui faciliter l’entrée. Il saisit le tube de lubrifiant posé sur la table basse et m’enduit l’anus d’une copieuse noisette de gel. Hmmm… je ressens une sensation de fraîcheur et mon petit trou se met à palpiter. Il doit le remarquer car tout en mettant son préservatif il me dit :

- Attends… je vais t’enfiler comme tu le mérites.

Joignant l’acte à la parole il se place derrière moi, pointant son gland contre mon petit trou qui ne demande qu’à l’accueillir, et là d’une seule poussée il m’enfile sa bite jusqu’à la garde en grognant.

- Tiens prends ça dans ton cul salope !

J’ai beau la désirer, je ressens une vive douleur lorsque son gland se fraie un passage au plus profond de mes entrailles et je pousse un petit cri.

- Vas-y doucement, tu me fais mal.

Pour toute réponse, mon motard m’agrippe solidement les hanches, il ressort doucement de mon cul et me l’a remet une nouvelle fois bien à fond.

- T’inquiète pas, tu vas t’habituer.

Il passe outre mes timides gémissements de douleur, et continue imperturbable à me limer en douceur, ressortant sa queue et me la remettant toujours bien à fond. Peu à peu la douleur disparaît, et mes plaintes se transforment en gémissements de plaisir. Me sentant dans de meilleures dispositions mon motard m’attrape par les épaules, m’attirant à lui et me travaille en profondeur avec de rapides petits coups de bite au fond de mon boyau en grognant. Mes fesses contre son ventre je masse sa bite avec de légères contractions de mon anus.

- Tu vois que tu aimes ça!
- Ho oui… tu me fais du bien avec ta bite…
- Tiens, régale toi salope !

Et il se met à augmenter la cadence et l’amplitude de son enculade, je suis aux anges ! Son membre glisse dans mon fourreau me procurant des sensations incroyables. J’ai l’impression de n’être plus qu’un trou.

- Debout ! Tourne-toi contre le mur !

Je me lève écarte les jambes et cambre bien les reins. J’en profite pour glisser deux doigts entre mes fesses, ils rentrent dans mon trou sans rencontrer la moindre résistance ! Bientôt je sens son souffle sur ma nuque, j’attrape sa belle queue toujours bien dure, la guide vers mon anus dilaté et là il m’embroche d’un coup jusqu’aux couilles. Me tenant par les hanches il se remet à me limer le cul de plus belle. Je gémis de nouveau et m’enhardit

- Hmmm… bourre-moi bien avec ta grosse queue…
- Oui je vais te défoncer le fion enculé !

Ses coups de boutoir sont de plus en plus puissants, il me soulève presque du sol. Entre deux râles de plaisir il m’humilie verbalement.

- C’est ce que tu es non ? Un enculé ?
- Oui
- Alors dis-le !
- Oui je suis un enculé… et j’aime me faire défoncer le fion !
- Je vais t’exhausser… je vais tellement te bourrer le cul que tu pourras plus t’asseoir pendant plusieurs jours… ton trou m’aspire la bite… quelle salope tu fais !

Le salaud m’excite tellement que j’ai envie de me branler, je prends ma bite en main et commence à me caresser, il s’arrête net.

- Putain, je ne t’ai pas dit de te branler ! Tu devrais déjà t’estimer heureux de jouir du cul sale pute !

Me plaquant contre le mur, il m’attrape les mains derrière le dos et m’encule de plus belle. Il fait de moi ce qu’il veut, je suis sa chose, son objet sexuel, sa salope, sa putain.

- Mets-toi à quatre pattes sale chienne ! Monte sur la table !

En bon toutou j’obéis et rampe jusqu’à la petite table. Docile et totalement soumis, je cambre bien les reins et lui offre ma croupe, prêt à me faire défoncer encore par ce motard infatigable.

- C’est pour t’être branlé sans permission…

Et là, surprise, je reçois une volée de claques sur les fesses. Lorsqu’il estime qu’elles sont suffisamment rouges à son goût, il se saisit du tube de gel et en remet une bonne dose directement dans mon petit trou accueillant.

- J’espère que tu en veux encore parce que je vais encore te défoncer le cul !
- Oui ! mets-la-moi encore… baise-moi comme une salope…

Il vient à nouveau se placer derrière moi, son gland contre anus, m’attrape les hanches et se remet à m’enculer furieusement.

- Quelle chienne ! Je pourrai te bourrer toute la nuit et tu me supplierais de te la remettre encore !
- Oh oui… encore… j’aime sentir mon cul rempli par une grosse bite…
- Quelle salope ! La prochaine fois je viendrai avec un ami et on te baisera à deux !
- Hmmm… je vous sucerai et vous m’enculerez à tour de rôle…
- Tu seras notre vide-couilles !
- Oui tout ce que tu veux…mais baise moi à fond…
- Quelle pute ! Je vais te déchirer le fion !

Il monte à son tour sur la table basse et s’appuyant sur mon dos, se remet à me défoncer le cul. Se coups de reins sont puissants et rapides, je me fais littéralement saillir par mon motard. Je suis sa chienne et il me baise comme telle. Il m’insulte et me traite de tous les noms. Je suis en plein délire, excité comme jamais, au comble du plaisir, je ne suis plus qu’un trou qu’il rempli de sa bite, la jouissance me submerge, je râle, je jouis du cul, encore et encore.

Et lui, au bord de l’orgasme, m’agrippe fermement par les épaules et crie sa jouissance en remplissant sa capote

- haaaa... la bonne salope !

Je m’affale haletant sur la table basse et lui sur moi, on reste un moment sans bouger. Je ne sais plus combien de fois il m’a fait jouir du cul, mon motard est un champion d’endurance.

- Putain, j’ai bien baisé.

Il se relève et retire son préservatif qu’il lâche sur mon dos. Il se rhabille en silence, puis sort, me laissant affalé sur la table basse, l’anus béant. Je ne l’ai jamais revu.
Monday, March 30th 2009 - 05:26:45 AM
Titre du récit: le motard
Le texte de ton récit:Voici une aventure qui m’est arrivée il y a quelques années. Je chattais sur Internet à la recherche d’une aventure homosexuelle quand j’ai été abordé par un homme dont le pseudo était Biker.

Nous discutons un peu, moi passif, la vingtaine , lui la quarantaine, actif, à la recherche d’un plan sans lendemain avec un mec docile, soumis, un peu salope. Je lui avoue que je n’ai pas beaucoup d’expérience en la matière, pas grave.

- Je viens chez toi, je te baise à fond et je me casse.
- Parfait ça me va bien.

Nous nous donnons rendez-vous pour le soir même dans un petit bar, de là je l’emmène chez moi.

A peine la porte fermée, il pose son casque et ses gants, m’attire contre lui et m’enfile sa langue dans la bouche. Moi qui ne voulais pas embrasser, je me surprends à apprécier et surtout à bander, hmmm… bon début. Je commence à caresser son entre-jambe, pas de doute je lui plais aussi d’après la grosse bosse qui déforme son jeans. Je masse son sexe comprimé avec ma main tout en me frottant contre sa cuisse. Soudain il m’attrape par les cheveux, me tire la tête en arrière et me regardant droit dans les yeux me dit :

- Mets-toi à genoux et suce-moi !

Sans me faire prier d’avantage, je m’exécute. Je défais sa ceinture, ouvre sa braguette et découvre avec envie son sexe déjà bien dur, sans être énorme il est tout de même de belle taille, je sens que je vais me régaler ! Croyant lui faire plaisir je commence par donner des petits coups de langue sur son gland et sa bite tout en le regardant dans les yeux. Il me rappelle bien vite à l’ordre :

- Je ne t’ai pas dit de me lécher mais de me sucer ! Pompe-moi, et que je ne sente pas tes dents surtout !

Je le prends en bouche puis commence à le sucer avidement. D’une main je le branle doucement et de l’autre lui masse les couilles. Il a l’air d’apprécier mon traitement car je l’entends grogner de contentement. La situation m’excite, je me retrouve à genoux dans mon hall d’entrée à sucer cet inconnu sans autres préliminaires. Moi qui avais peur de ne pas savoir quoi faire, je n’ai qu’à lui obéir et ça me plaît terriblement. Ä lui aussi visiblement, je le pompe tellement bien qu’il est tout proche de l’orgasme.

- Je vais te blanchir la langue et tu vas tout avaler salope !

Il me maintient la tête à deux mains et m’envoie de longues giclées de sperme chaud au fonde de la gorge, sur ma langue puis il ressort et se fini sur mes lèvres en me regardant. J’avale tout et passe vicieusement ma langue autour de mes lèvres pour récupérer les dernières gouttes. Il est visiblement satisfait par cette entrée en matière.

- C’est bien… tu es un bon vide-couilles.

Soudain il m’attrape par le menton et me dit :

- Tu as un endroit plus confortable ?

Il me suit vers le canapé et la table basse où j’ai disposé bien en évidence un tube de gel et des préservatifs qui ne laisse planer aucun doute de mon envie de me faire baiser. Il s’installe bien confortablement, je reste debout face à lui, à le regarder sans trop savoir quoi faire. Son ordre claque :

- Fous-toi à poil !

Bien vite je me retrouve nu comme un ver face à lui. Il m’attire en m’attrapant par le sexe, caresse mes couilles et se met à me branler doucement. Les mains dans le dos je ferme les yeux et me laisse faire. Ma bite durcit un peu à peu mais il s’arrête après quelques va-et-vient.

- À genoux sur le canapé… penche-toi en avant et écarte bien les genoux.

J’obéis. Il m’enfile son doigt dans l’anus sans ménagement, heureusement que je m’étais lubrifié mon petit trou avant d’aller au rendez-vous. Il doit être surpris du manque de résistance.

- Dis donc, tu as la rondelle bien ouverte… on dirait que tu attendais que ça !
- …
- Tu mouilles du cul ! Réponds, c’est l’idée de te faire prendre qui te met dans un état pareil ?
- Hmmm oui…
- Salope ! Attend, je vais te mettre un deuxième doigt.

Joignant l’acte à la parole se sont maintenant deux doigts joints qui me pénètrent pour bien assouplir mon conduit. Je les sens tourner et s’écarter, hmm… j’adore, je me mets à tortiller des fesses et à gémir de plaisir. Encouragé par mon comportement, je sens bientôt un troisième doigt qui vient forcer ma rondelle !

- Trois doigts ! Regarde-moi ça, ça rentre tout seul…
- Hmmm…
- Ça te plait on dirait…
- Oui, j’aime ça.

Mon motard me branle maintenant le cul sans ménagement avec ses doigts joints stimulant ma prostate, m’emmenant plusieurs fois à la jouissance anale, je suis presque en transe. Après quelques minutes de ce traitement, il me dit :

- Putain, tu es chaude du cul toi… on va bien s’amuser tous les deux.

L’entendre parler de moi au féminin me rempli d’humiliation, mais m’excite terriblement. Puis il se lève et se déshabille complètement.

- Bon assez joué, à genoux et suce-moi encore comme une bonne salope !

Docilement je m’agenouille, son sexe est à nouveau en érection, je le reprends en bouche et le pompe de mon mieux pour le satisfaire. Puis me tenant la tête il se met à faire des mouvements entre mes lèvres comme pour me baiser la bouche. Parfois il la ressort, passe son gland sur mes lèvres ou me frappe les joues en me regardant dans les yeux.

- Tu veux ma bite ?
- Oui…
- Tu la veux où ?

Je le regarde vicieusement et lui dis :

- Dans mon cul… je la veux dans mon cul…
- J’en étais sûr… mets toi à quatre pattes par terre comme une bonne petite chienne et écarte bien les fesses.

Excité par ce mâle viril qui me domine et fait de moi ce qui lui plait, je me place bien vite dans la position demandée. Hmmm, j’ai trop envie de me sentir rempli, envie de me faire enfiler par une queue bien dure, envie de me faire baiser à quatre pattes dans mon salon par un type que je ne connais pas, envie de me faire défoncer le cul par ce motard à qui je suis totalement soumis.

A genoux, lui tournant le dos, les épaules touchant le sol, je saisis mes fesses et les écarte pour lui faciliter l’entrée. Il saisit le tube de lubrifiant posé sur la table basse et m’enduit l’anus d’une copieuse noisette de gel. Hmmm… je ressens une sensation de fraîcheur et mon petit trou se met à palpiter. Il doit le remarquer car tout en mettant son préservatif il me dit :

- Attends… je vais t’enfiler comme tu le mérites.

Joignant l’acte à la parole il se place derrière moi, pointant son gland contre mon petit trou qui ne demande qu’à l’accueillir, et là d’une seule poussée il m’enfile sa bite jusqu’à la garde en grognant.

- Tiens prends ça dans ton cul salope !

J’ai beau la désirer, je ressens une vive douleur lorsque son gland se fraie un passage au plus profond de mes entrailles et je pousse un petit cri.

- Vas-y doucement, tu me fais mal.

Pour toute réponse, mon motard m’agrippe solidement les hanches, il ressort doucement de mon cul et me l’a remet une nouvelle fois bien à fond.

- T’inquiète pas, tu vas t’habituer.

Il passe outre mes timides gémissements de douleur, et continue imperturbable à me limer en douceur, ressortant sa queue et me la remettant toujours bien à fond. Peu à peu la douleur disparaît, et mes plaintes se transforment en gémissements de plaisir. Me sentant dans de meilleures dispositions mon motard m’attrape par les épaules, m’attirant à lui et me travaille en profondeur avec de rapides petits coups de bite au fond de mon boyau en grognant. Mes fesses contre son ventre je masse sa bite avec de légères contractions de mon anus.

- Tu vois que tu aimes ça!
- Ho oui… tu me fais du bien avec ta bite…
- Tiens, régale toi salope !

Et il se met à augmenter la cadence et l’amplitude de son enculade, je suis aux anges ! Son membre glisse dans mon fourreau me procurant des sensations incroyables. J’ai l’impression de n’être plus qu’un trou.

- Debout ! Tourne-toi contre le mur !

Je me lève écarte les jambes et cambre bien les reins. J’en profite pour glisser deux doigts entre mes fesses, ils rentrent dans mon trou sans rencontrer la moindre résistance ! Bientôt je sens son souffle sur ma nuque, j’attrape sa belle queue toujours bien dure, la guide vers mon anus dilaté et là il m’embroche d’un coup jusqu’aux couilles. Me tenant par les hanches il se remet à me limer le cul de plus belle. Je gémis de nouveau et m’enhardit

- Hmmm… bourre-moi bien avec ta grosse queue…
- Oui je vais te défoncer le fion enculé !

Ses coups de boutoir sont de plus en plus puissants, il me soulève presque du sol. Entre deux râles de plaisir il m’humilie verbalement.

- C’est ce que tu es non ? Un enculé ?
- Oui
- Alors dis-le !
- Oui je suis un enculé… et j’aime me faire défoncer le fion !
- Je vais t’exhausser… je vais tellement te bourrer le cul que tu pourras plus t’asseoir pendant plusieurs jours… ton trou m’aspire la bite… quelle salope tu fais !

Le salaud m’excite tellement que j’ai envie de me branler, je prends ma bite en main et commence à me caresser, il s’arrête net.

- Putain, je ne t’ai pas dit de te branler ! Tu devrais déjà t’estimer heureux de jouir du cul sale pute !

Me plaquant contre le mur, il m’attrape les mains derrière le dos et m’encule de plus belle. Il fait de moi ce qu’il veut, je suis sa chose, son objet sexuel, sa salope, sa putain.

- Mets-toi à quatre pattes sale chienne ! Monte sur la table !

En bon toutou j’obéis et rampe jusqu’à la petite table. Docile et totalement soumis, je cambre bien les reins et lui offre ma croupe, prêt à me faire défoncer encore par ce motard infatigable.

- C’est pour t’être branlé sans permission…

Et là, surprise, je reçois une volée de claques sur les fesses. Lorsqu’il estime qu’elles sont suffisamment rouges à son goût, il se saisit du tube de gel et en remet une bonne dose directement dans mon petit trou accueillant.

- J’espère que tu en veux encore parce que je vais encore te défoncer le cul !
- Oui ! mets-la-moi encore… baise-moi comme une salope…

Il vient à nouveau se placer derrière moi, son gland contre anus, m’attrape les hanches et se remet à m’enculer furieusement.

- Quelle chienne ! Je pourrai te bourrer toute la nuit et tu me supplierais de te la remettre encore !
- Oh oui… encore… j’aime sentir mon cul rempli par une grosse bite…
- Quelle salope ! La prochaine fois je viendrai avec un ami et on te baisera à deux !
- Hmmm… je vous sucerai et vous m’enculerez à tour de rôle…
- Tu seras notre vide-couilles !
- Oui tout ce que tu veux…mais baise moi à fond…
- Quelle pute ! Je vais te déchirer le fion !

Il monte à son tour sur la table basse et s’appuyant sur mon dos, se remet à me défoncer le cul. Se coups de reins sont puissants et rapides, je me fais littéralement saillir par mon motard. Je suis sa chienne et il me baise comme telle. Il m’insulte et me traite de tous les noms. Je suis en plein délire, excité comme jamais, au comble du plaisir, je ne suis plus qu’un trou qu’il rempli de sa bite, la jouissance me submerge, je râle, je jouis du cul, encore et encore.

Et lui, au bord de l’orgasme, m’agrippe fermement par les épaules et crie sa jouissance en remplissant sa capote

- haaaa... la bonne salope !

Je m’affale haletant sur la table basse et lui sur moi, on reste un moment sans bouger. Je ne sais plus combien de fois il m’a fait jouir du cul, mon motard est un champion d’endurance.

- Putain, j’ai bien baisé.

Il se relève et retire son préservatif qu’il lâche sur mon dos. Il se rhabille en silence, puis sort, me laissant affalé sur la table basse, l’anus béant. Je ne l’ai jamais revu.
Monday, March 30th 2009 - 05:26:05 AM
Titre du récit: Alexander
Adresse E-mail : alexander@gmail.com
Homepage URL: http://allane.9k.com/dead-end/movie-links.html
Le texte de ton récit:Wonderful and informative web site. I used information from that sites ipod movie ... free registration ... its great.
Saturday, January 17th 2009 - 10:04:15 PM
Titre du récit: rencontre
Adresse E-mail : jgtison@hotmail.fr
Homepage URL: http://www.entremotards.fr
Le texte de ton récit:je cherche mec look total cuir pour bon plan
Département, Ville: vaucluse
Friday, January 16th 2009 - 03:39:16 AM
Titre du récit: Bien enculé au foutre
Adresse E-mail : gay_sportbiker@yahoo.fr
Le texte de ton récit:Rencontré sur Internet un autre motard. RV à 1h du mat précise, je dois être dans le hall de mon immeuble ou il passe me chercher.

Il arrive à moto. J'ai pris ma combarde cuir ouverte au cul et des tennis. Lui aussi est combine cuir intégrale. Nous roulons. Il arrive devant un immeuble, cherche une clef et rentre dans le parking. On descend au sous-sol. Il me fait ouvrir ma combarde et me poste face à la porte de l'ascenseur. Il a parqué sa moto mais n'a pas retiré son casque. Il me dit de me mettre les pinces à seins.

Il arrive près de moi, la queue à la main. Un super morceau apparemment, bien épaisse. Il commence à tirer sur les pinces à seins, serrant les molettes. Je bande à fond. Il commence à me travailler les couilles, il me met la chaine des pinces à seins dans la bouche et me dit de tirer fort dessus. On part se ballader dans les couloirs, ascenseur, parking. Je me penche sur une voiture. Il ouvre le zip qui accède à mon trou et il m'enfile sa queue. Je la sens bien passer... Il me dit qu'on va sortir dans la rue. Je referme la combarde, il me refile le casque et son sac à dos, et on sort à moto. On arrive dans une petite rue tranquille. Il me met un collier et une laisse. Il ouvre ma combarde par le bas et sort ma bite qui mouille et bande. On part faire un tour à pied dans les rues voisines. Il est toujours en combine cuir avec son casque et son sac à dos auquel est attaché mon casque. Il me dit qu'il a maintenant envie de se vider les couilles dans mon trou. Il me plaque contre le mur d'un immeuble, sous un lampadaire qui donne bien. Je le pompe, il me mollarde dans la gueule et au fond de la gorge. Il me retourne et m'encule à nouveau. Sa grosse teub m'ouvre bien le fion.

On revient à sa moto. Il se place dessus. Il me tient toujours en laisse et m'ordonne de s'acroupir. Ma bite est toujours à l'aide et bande bien. Il reste à se masturber sur sa moto. Finalement il me fais signe de monter. Je n'ai pas le droit de renter ma bite ce qui fait qu'elle frotte entre nos deux combarde ce qui m'existe encore plus. On arrive près d'un chantier d'immeubles. Il parque sa moto. Il me demande d'ouvir l'arrière de ma combarde pour que l'on voit bien mon cul. Il me tiens à nouveau en laisse. On avance sur le chantier. Un mec se pointe, me mate et commence a se branler. Il me retourne et m'encule à nouveau. Il pousse sa grosse teub dans mon trou qui s'ouvre de bonheur pour lui. Il me tient solidement par la taille d'une main et de l'autre branle la queue.

Ils sont maintenant plusieurs pédés à matter. J'adore ! Je commence à jouïr du cul...
Je me fous à quatre pattes et dresse bien mon cul. Il redouble ses coups de bouttoir. Finalement son sperme me tapisse le fond du fion.
Il se retourne vers les mecs qui mattent. Au premier arrivé, il dit que mon trou est bien lubrifié et qu'il peut ya aller.
Le type commence à me mettre un doigt dans le fion lubrifié par le précédent jus. Il lèche le foutre sur son doigt et me dit qu'il va rajouter sa dose. Je cambre bien mon cul et il approche sa queue. Le mec me baise un moment puis me dit qu'il va cracher, je suis tellement excité que je jouis en me branlant à peine, pendant qu'il me remplit de son jus. Fred me prend alors pour me remplir à nouveau.

Je referme ma combarde pour contenir ces spermes. En retour, je vais à nouveau jouir du cule et tapisser la fond de ma combarde du sperme accumulé. Elle en a vu d'autre cette combarde. C'est ma combarde trophée : elle a probablement le perme séché de tous les mecs qui m'ont enculé sans capote !

Tois dose ce soir... j'aime !
Sunday, January 11th 2009 - 04:46:49 AM
Titre du récit: Bien enculé au foutre
Adresse E-mail : gay_sportbiker@yahoo.fr
Le texte de ton récit:Rencontré sur Internet un autre motard. RV à 1h du mat précise, je dois être dans le hall de mon immeuble ou il passe me chercher.

Il arrive à moto. J'ai pris ma combarde cuir ouverte au cul et des tennis. Lui aussi est combine cuir intégrale. Nous roulons. Il arrive devant un immeuble, cherche une clef et rentre dans le parking. On descend au sous-sol. Il me fait ouvrir ma combarde et me poste face à la porte de l'ascenseur. Il a parqué sa moto mais n'a pas retiré son casque. Il me dit de me mettre les pinces à seins.

Il arrive près de moi, la queue à la main. Un super morceau apparemment, bien épaisse. Il commence à tirer sur les pinces à seins, serrant les molettes. Je bande à fond. Il commence à me travailler les couilles, il me met la chaine des pinces à seins dans la bouche et me dit de tirer fort dessus. On part se ballader dans les couloirs, ascenseur, parking. Je me penche sur une voiture. Il ouvre le zip qui accède à mon trou et il m'enfile sa queue. Je la sens bien passer... Il me dit qu'on va sortir dans la rue. Je referme la combarde, il me refile le casque et son sac à dos, et on sort à moto. On arrive dans une petite rue tranquille. Il me met un collier et une laisse. Il ouvre ma combarde par le bas et sort ma bite qui mouille et bande. On part faire un tour à pied dans les rues voisines. Il est toujours en combine cuir avec son casque et son sac à dos auquel est attaché mon casque. Il me dit qu'il a maintenant envie de se vider les couilles dans mon trou. Il me plaque contre le mur d'un immeuble, sous un lampadaire qui donne bien. Je le pompe, il me mollarde dans la gueule et au fond de la gorge. Il me retourne et m'encule à nouveau. Sa grosse teub m'ouvre bien le fion.

On revient à sa moto. Il se place dessus. Il me tient toujours en laisse et m'ordonne de s'acroupir. Ma bite est toujours à l'aide et bande bien. Il reste à se masturber sur sa moto. Finalement il me fais signe de monter. Je n'ai pas le droit de renter ma bite ce qui fait qu'elle frotte entre nos deux combarde ce qui m'existe encore plus. On arrive près d'un chantier d'immeubles. Il parque sa moto. Il me demande d'ouvir l'arrière de ma combarde pour que l'on voit bien mon cul. Il me tiens à nouveau en laisse. On avance sur le chantier. Un mec se pointe, me mate et commence a se branler. Il me retourne et m'encule à nouveau. Il pousse sa grosse teub dans mon trou qui s'ouvre de bonheur pour lui. Il me tient solidement par la taille d'une main et de l'autre branle la queue.

Ils sont maintenant plusieurs pédés à matter. J'adore ! Je commence à jouïr du cul...
Je me fous à quatre pattes et dresse bien mon cul. Il redouble ses coups de bouttoir. Finalement son sperme me tapisse le fond du fion.
Il se retourne vers les mecs qui mattent. Au premier arrivé, il dit que mon trou est bien lubrifié et qu'il peut ya aller.
Le type commence à me mettre un doigt dans le fion lubrifié par le précédent jus. Il lèche le foutre sur son doigt et me dit qu'il va rajouter sa dose. Je cambre bien mon cul et il approche sa queue. Le mec me baise un moment puis me dit qu'il va cracher, je suis tellement excité que je jouis en me branlant à peine, pendant qu'il me remplit de son jus. Fred me prend alors pour me remplir à nouveau.

Je referme ma combarde pour contenir ces spermes. En retour, je vais à nouveau jouir du cule et tapisser la fond de ma combarde du sperme accumulé. Elle en a vu d'autre cette combarde. C'est ma combarde trophée : elle a probablement le perme séché de tous les mecs qui m'ont enculé sans capote !

Tois dose ce soir... j'aime !
Sunday, January 11th 2009 - 04:45:49 AM
[ Je veux déposer un récit bien cho | Retour au site de entremotards.com ]

This Dreambook brought to you by
DreamHost Web Hosting